askem-bois.com

Comment un terrassier s’est retrouvé au cœur des stades de foot

stades de foot

De prime abord, le métier de terrassier semble assez éloigné des stades de foot. D’ailleurs, je ne suis pas forcément passionné par le ballon rond puisque je regarde uniquement les matchs de l’équipe de France à l’occasion de la Coupe du Monde.

Et pourtant, cela fait maintenant de nombreuses années que je me déplace dans de nombreux stades de foot à travers la France pour des raisons professionnelles. Des plus petits stade de foot à Brest au cador de la ligue 1, je profite de l’occasion pour vous raconter cette expérience hors du commun !

Une immersion dans les loges VIP des plus grands stades français

Si vous suivez attentivement l’actualité du football français, vous n’êtes pas sans savoir que de nombreux clubs ont décidé de se doter d’un nouveau stade au cours des dix dernières années. Outre la volonté d’accueillir davantage de spectateurs, les dirigeants souhaitent désormais disposer d’un écrin flambant neuf avec un espace wifi de qualité, des commerces aux alentours et des loges VIP conçues sur mesure.

C’est d’ailleurs au sujet des loges VIP que mes services ont été sollicités par un club en particulier. A l’époque, le FC Valenciennes était en train de construire le Stade du Hainaut et avait besoin d’un avis extérieur concernant la structure réservée aux supporters les plus exigeants.

Réputé pour mon savoir-faire au sein de la profession, j’ai donc été missionné pour le piquetage dans un premier temps. J’ai dû ainsi délimiter la surface des futures loges VIP en veillant à respecter les travaux de l’architecte du stade. Cela ne fut pas bien difficile tant celui-ci avait pensé à tout.

Satisfait de mon travail, le club m’a ensuite demandé de réfléchir au type de matériau adéquat pour les loges et je leur ai logiquement conseillé d’opter pour du béton. C’est d’ailleurs dans ce genre de circonstance que l’on se rend compte de l’importance du métier de terrassier : le président de Valenciennes était davantage favorable à une surface en bois !

Cette première expérience positive m’a ensuite ouvert de nombreuses portes dans le milieu du football. En effet, j’ai eu la chance d’arriver au moment où plusieurs clubs étaient à la recherche d’un terrassier pour les loges VIP du futur stade : le Grenoble Foot 38 avec le stade des Alpes, le Mans FC avec le MMArena, le LOSC avec le stade Pierre Mauroy, les Girondins de Bordeaux avec le Matmut Atlantique et l’Olympique Lyonnais avec le Groupama Stadium, qui est au passage un formidable outil connecté.

J’ai décroché tous ces contrats, ce qui m’a permis d’augmenter mon chiffre d’affaire et d’étoffer mon carnet d’adresse de façon significative. J’ai même obtenu des places VIP pour assister aux différents matchs d’inauguration. Les présidents se sont vraiment montrés d’une grande courtoisie à mon égard et c’est un souvenir que je garde précieusement. Mon seul regret, et c’est sans doute parce que j’avais pris goût à travailler dans les stades, reste d’avoir été devancé par de grandes sociétés concurrentes pour la rénovation du Parc des Princes et du Vélodrome. A charge de revanche !